dimanche, janvier 22, 2006

Messe solennelle de Louis Vierne


Pendant l'été 1899, quelques semaines après son mariage, Vierne commença à composer sa "Messe solennelle" qu'il acheva en 1900. Elle fut écrite à l'origine pour chœur et orchestre et réadaptée pour quatre voix mixtes et deux orgues sur le conseil de Widor, parce qu'un orchestre aussi important n'était que rarement à la disposition de la musique religieuse. La création de cette œuvre dédiée à Théodore Dubois eut lieu le 8 décembre 1901 à St-Sulpice avec Charles-Marie Widor et Louis Vierne aux orgues.


Kyrie eleison
Kyrie, eleison.
Christe, eleison.
Kyrie, eleison.

Seigneur, prends pitié.
Christ, prends pitié.
Seigneur, prends pitié.

Gloria in excelsis Deo
Gloria in excelsis Deo. Et in terra pax hominibus bonae voluntatis.

Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté.

Laudamus te, benedicimus te, adoramus te, glorificamus te. Gratias agimus tibi propter magnam gloriam tuam.

Nous te louons, nous te bénissons, nous t'adorons, nous te glorifions. Nous te rendons grâce pour ton immense gloire.

Domine Deus, Rex coelestis, Deus Pater omnipotens. Domine Fili unigenite, Jesu Christe. Domine Deus, Agnus Dei, Filius Patris.

Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. Seigneur Fils unique, Jésus Christ. Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père.

Qui tollis peccata mundi, miserere nobis. Qui tollis peccata mundi, suscipe deprecationem nostram. Qui sedes ad dexteram Patris, miserere nobis.

Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous. Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière. Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Quoniam tu solus sanctus, tu solus Dominus, tu solus altissimus, Jesu Christe. Cum Sancto Spiritu, in gloria Dei Patris.

Car toi seul es saint, Toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ. Avec le Saint-Esprit. dans la gloire de Dieu le Père.

Amen. Amen.

Sanctus
Sanctus, sanctus, sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt coeli et terra gloria tua. Hosanna in excelsis.

Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l'univers. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux.

Benedictus
Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna in excelsis.

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux.

Agnus Dei
Agnus Dei qui tollis peccata mundi, miserere nobis. Agnus Dei qui tollis peccata mundi, dona nobis pacem.

Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, prend pitié de nous. Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, donne-nous la paix.

Louis VIERNE (1870 - 1937)

La vie de Louis Vierne est marquée par quatre grandes périodes:

Les années de formation (1870-1893)
Né en 1870 quasiment aveugle, Louis Vierne montre très tôt un talent exceptionnel. Il est profondément impressionné par l'orgue, et il est passionné de musique. Encouragé notamment par son oncle qui est professeur de hautbois au Conservatoire de Paris, il se prépare à une carrière artistique. Son oncle, son père meurent....

La consécration (1894-1905)
Vierne entre dans la classe d'orgue de César Franck au Conservatoire, puis devient l'élève et l'assistant de Widor. Il est nommé organiste de Notre-Dame de Paris devant une cinquantaine de candidats. Il se marie. Il devient célèbre. Première et deuxième symphonies pour orgue....

Les années douloureuses (1906-1919)
Il subit un accident dont il faillit perdre la jambe droite. Divorce en raison de l'infidélité de sa femme. Sa mère, ses deux fils, et Guilmant meurent. Il est délogé de son poste au Conservatoire. Son frère est tué au combat, comme plusieurs de ses élèves. Atteint du glaucome il perd une vue qui s'était améliorée. 3ème et 4ème symphonies. Des oeuvres pour orchestre, orgue, piano, musique de chambre....

Les dernières années (1920-1937)
Après 4 ans, il rentre à Paris presque ruiné, totalement aveugle, et tente de relancer sa carrière. Tournées de concerts à l'étranger, y compris en Amérique. Enregistrements 78 tours. Achèvement des restaurations des orgues de N-D. 5ème et 6ème symphonies; 24 Pièces de fantaisie, nombreuses oeuvres de tout genre. Il meurt aux claviers de son orgue le 2 juin 1937.

Libellés : ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home